Obtenir Adobe Flash Player
Culture marine : Histoire du détroit de Bering
Retour
Expédition en méditerranée
Soutenez l'association Coriolis 14, reconnue d'utilité publique, dans son expédition :

Michel Herbelin, chronométreur officiel de l'expédition

Contact

N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'information.

Nous contacter

Facebook

Suivez-nous sur Facebook pour être tenu au courant en temps réel.



Nous rejoindre
Plan nautique du détroit
Le détroit de Béring, ou détroit de Behring, sépare d'environ 92 km la Sibérie orientale (le cap Dejnev) de l'Alaska (le cap du Prince-de-Galles) et relie la mer de Béring (partie septentrionale de l'océan Pacifique) à l'océan Arctique.
Il doit son nom au navigateur Vitus Béring (1681-1741), un explorateur danois au service de la marine russe qui a traversé le détroit durant l'été 1728.
Les deux îles Diomède se situent à peu près en son centre, de part et d'autre de la frontière entre la Russie et les États-Unis.

Histoire
De l'Antiquité jusqu'au XIXe siècle
Il y a 20 000 ans, le niveau de la mer dans le détroit de Béring était plus bas de 100 mètres par rapport à aujourd'hui.
Pendant la dernière ère glaciaire, le niveau de la mer était suffisamment bas pour permettre le passage à pied entre l'Asie et l'Amérique du Nord à l'emplacement de l'actuel détroit de Béring. Cette voie aurait été empruntée par les premiers hommes ayant peuplé le continent américain. Il y a entre 12 000 et 30 000 ans, des tribus sibériennes ont franchi le détroit pour aller peupler l'Amérique. Située à la même latitude que l'Islande, la zone du détroit est caractérisée par des températures extrêmement basses (jusqu'à moins 50 °C) et des vents violents.
En 1648, le cosaque Semen Dejnev, avait remonté le fleuve Kolyma avec sept navires, était entré dans l'océan Arctique puis avait franchi le détroit avec trois d'entre eux et était revenu sur les côtes russes par le Pacifique. Mais le rapport qu'il fait de cette expédition passe inaperçu et ne fut redécouvert qu'en 1736.
À la demande de Pierre Ier, Vitus Béring est chargé de déterminer si l'Alaska et la Sibérie sont ou non reliés entre eux. Il embarque sur un navire construit au Kamtchatka et franchit le détroit durant l'été 1728. Il tente une nouvelle expédition dans la région en 1741, débarque sur le sol américain, mais succombe au retour dans une petite île où son bateau s'échoue, et qui porte désormais son nom.
La ligne de changement de date passe au milieu du détroit depuis l'achat de l'Alaska, alors partie de l'empire Russe par les États-Unis en 1867.
Guerre froide : la frontière du « rideau de glace »


La petite Diomède (États-Unis, à gauche) et la grande Diomède (Union soviétique puis Russie, à droite) : la frontière du « rideau de glace ».
Pendant la Guerre froide, le détroit de Béring constitua la frontière entre les États-Unis et l'Union soviétique. L'île de la grande Diomède, alors en URSS, n'est qu'à quatre kilomètres de l'île de la petite Diomède, aux États-Unis. Traditionnellement, les peuples autochtones de la région traversaient fréquemment la frontière pour visiter leurs proches, participer à des fêtes saisonnières, ou pour le commerce traditionnel. Ces traversées furent interdites pendant la Guerre froide.
La frontière acquit ainsi le surnom de « rideau de glace » (Ice Curtain), en référence bien sûr au « rideau de fer ». Le 7 août 1987, la nageuse américaine Lynne Cox contribua symboliquement à apaiser les tensions américano-soviétiques en traversant la frontière à la nage; elle fut félicitée conjointement par Ronald Reagan et Mikhail Gorbachev lors d'un entretien à Washington DC.


 
 
Galerie 22 Rive Gauche Statuts Online Little Big Studio CESA Eccta Ingénierie Opatrimoine Herbelin Champagne de Castellane MyDigitaLab KN Films
 
Presse | Mentions légales