Obtenir Adobe Flash Player
Dernières publications : Le problème de l'eau est bien plus urgent que le réchauffement climatique
Retour
Expédition en méditerranée
Soutenez l'association Coriolis 14, reconnue d'utilité publique, dans son expédition :

Michel Herbelin, chronométreur officiel de l'expédition

Contact

N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'information.

Nous contacter

Facebook

Suivez-nous sur Facebook pour être tenu au courant en temps réel.



Nous rejoindre
Le problème de l'eau est bien plus urgent que le réchauffement climatique

Les dirigeants du monde accordent une plus grande priorité au problème de la rareté de l’eau, qu’à celui du changement climatique, parce qu’ils estiment que la pénurie d'eau est une menace beaucoup plus grande pour la vie que le réchauffement climatique. C’est ce que Peter Brabeck, président du groupe alimentaire Nestlé, a déclaré dans une interview avec le Financial Times :

Aujourd'hui, il est devenu impossible d’avoir une discussion politique qui n’évoque pas le changement climatique. Mais personne ne parle de la situation de l’eau avec cette gravité. Or, le problème de l’eau est bien plus urgent. Je ne dis pas que le changement climatique n'est pas important. Ce que je dis, c’est que même si le changement climatique n’a pas lieu, nous allons bientôt manquer d’eau, et je pense que cela devrait être notre première priorité ».

Nestlé investit 40 millions de dollars dans de nouveaux équipements destinés à retraiter et économiser l'eau dans ses différentes usines tout autour du monde. D'autres grandes entreprises, dont Google et Ford, ont également investi dans des installations pour réduire leur consommation d’eau. Joe Kava, qui dirige les data centers de Google, a même qualifié l’eau «d'éléphant dans le salon». Le refroidissement de ces centres de données nécessite des milliers de litres d'eau par jour. Coca Cola et ses partenaires de la mise en bouteille ont déjà dépensé près de 2 milliards de dollars sur des mesures pour conserver l’eau depuis 2003.

Même le secteur financier indique commencer à ressentir le problème de la rareté de l'eau, affirme Andrew Metcalf, un analyste, qui précise qu’il a eu des «implications de crédit négatives » pour les sociétés du secteur minier.

En France, la société d’électricité EDF a dû déplacer le captage des eaux de fonte qui alimente une de ses centrales hydroélectriques située à Chamonix, en raison du recul de la mer de Glace, elle-même attribuée au réchauffement climatique. Mais Brabeck ne pense pas qu’il faille lier la rareté de l’eau au changement climatique. Il affirme que la crise de l’eau est née de son prix modique, qui a incité aux excès et au gaspillage :

Nous avons une crise de l'eau parce que nous prenons de mauvaises décisions en matière de gestion de l'eau ».

Mais par le passé, les écologistes ont critiqué Brabeck et Nestlé de vouloir s’approprier l’accès à l’eau pour la privatiser, et priver ainsi l’humanité de l’un de ses droits fondamentaux.

Selon des chiffres de l'Organisation des Nations Unies, 1,6 milliard de personnes vivent déjà dans des régions où sévit « une totale pénurie d'eau ». La consommation mondiale d'eau a quadruplé au cours des 100 dernières années, et elle continue d'augmenter. En 2025, 2 Terriens sur 3 vivront dans des conditions de pénurie d’eau. Et selon un rapport officiel du gouvernement américain, vers 2030, la demande mondiale d'eau dépassera de près de 40% les réserves totales.

Plus tôt cette année, des militants qui avaient adressé une pétition à laquelle plus de 1,8 millions de personnes avaient apporté leur signature, et réclamant la reconnaissance de l’accès à l’eau potable comme un droit humain ont critiqué le fait que la Commission européenne n’ait pas satisfait leur demande. Selon le porte-parole de la CE, Maros Sefcovic, le droit à l'eau ne peut pas être garanti par l'UE « parce que l'eau relève de la compétence des Etats nationaux ».


 
 
Galerie 22 Rive Gauche Statuts Online Little Big Studio CESA Eccta Ingénierie Opatrimoine Herbelin Champagne de Castellane MyDigitaLab KN Films
 
Presse | Mentions légales